RESEAU CIVAM RESEAU CIVAM CAMPAGNES VIVANTES

Recherche

Pas encore inscrit ? Créer un compte
(Réservé aux membres du réseau, salariés et administrateurs)


L'accueil social à la ferme


Dans le paysage des politiques sociales et médico-sociales, l'accueil dans les familles agricoles ou rurales prend une place singulière. Dit "social", cet accueil propose des solutions alternatives aux services sociaux souvent en souffrance.

 

  • Les personnes âgées ou handicapées trouvent, dans le rythme de vie et de travail des familles agricoles, une source d'autonomie que le cadre des institutions spécialisées ne peut offrir.
  • Quant aux jeunes en difficulté, souvent issus de quartiers défavorisés, les parents et les acteurs sociaux ne s'y sont pas trompés, les demandes fusent auprès d'accueillants ruraux potentiels. En proposant une découverte, une "rupture", l'accueil à la ferme peut, en effet, apporter un cadre favorable à l'épanouissement de ces jeunes, à leur socialisation, ainsi qu'au développement de leurs connaissances et compétences... et même, parfois, un travail en milieu rural.

 

Avec leurs réseaux d'accueillants, les associations d'éducation populaire à vocation agricole et rurale, que sont les Civam et Accueil paysan, contribuent à apporter des réponses innovantes aux attentes d'une société vieillissante qui crée des ruptures sociales, des zones défavorisées.

 

Mais des questions restent en suspend : comment faire valoir, auprès des pouvoirs publics, ce rôle social de "l'agriculteur accueillant" ? Comment faire reconnaître son travail, sa formation, pour quelle rémunération ?

 

Pour y répondre, les "agriculteurs accueillants" et les animateurs des Civam travaillent sur la formation, la définition d'un statut spécifique et plus largement sur la reconnaissance de ce métier. Ce dossier est le reflet de leurs réflexions et de leurs actions.

 

Dossier : L'accueil social à la ferme.