RESEAU CIVAM RESEAU CIVAM CAMPAGNES VIVANTES

Recherche

Pas encore inscrit ? Créer un compte
(Réservé aux membres du réseau, salariés et administrateurs)


Rencontres en Aveyron : les systèmes de moyenne montagne


Créé le 3/10/14

Les 17 et 18 septembre dernier se sont tenues, dans l’Aveyron, les rencontres du pôle Systèmes de Production Economes et Autonomes du Réseau CIVAM. Une trentaine de participants sont venus des Pays de Loire, de Normandie, de Bretagne, du Limousin, d’Auvergne, de Rhône-Alpes, de Midi-Pyrénées, de Languedoc-Roussillon ou encore de Provence Alpes Côte d’Azur pour y participer.

 

Systèmes de production économes et autonomes : à la découverte des travaux des groupes de Moyenne Montagne

 

 

Les 17 et 18 septembre derniers se sont tenues, dans l’Aveyron, les rencontres du pôle Systèmes de Production Economes et Autonomes du Réseau CIVAM. Une trentaine de participants venus des Pays de Loire, de Normandie, de Bretagne, du Limousin, d’Auvergne, de Rhône-Alpes, de Midi-Pyrénées, de Languedoc-Roussillon ou encore de Provence Alpes Côte d’Azur se sont retrouvés dans la région de Villefranche de Rouergue dans l’Aveyron.

 

Depuis 2008, la FNCIVAM et le Réseau Agriculture Durable des CIVAM travaillent ensemble pour fédérer les dynamiques du réseau autour de l’Agriculture Durable et de l’agroécologie. Ainsi est né le pôle Système de Production Economes et Autonomes. Ces rencontres furent l’occasion de découvrir les travaux des groupes de Moyenne Montagne qui constituent l’une des thématiques de ce pôle SPEA.

 

Au programme des rencontres : échanges sur les pratiques agricoles pour plus d’économie et d’autonomie sur les fermes, visites d’exploitations, présentation des projets sur l’agriculture durable en moyenne montagne, et, surtout… des échanges entre des éleveurs et agriculteurs de divers horizons mais qui partagent les valeurs d’un même réseau.

 


Deux fermes ont ouvert leurs portes au petit groupe :

 

 

  • Le GAEC du Marigot est une exploitation de 102 ha du village de La Fouillade. Elle est essentiellement tournée vers l’élevage bovin lait avec un cheptel d’une cinquantaine de vaches Montbéliardes. Toutefois, les trois associés (Francis Enjalabert, Laurent Lemoussy et Romaric Pansin) ont bâti leur système à l’aune de la diversité : diversité des cultures, valorisation d’anciennes variétés de châtaigniers et de pommiers, pratique de l’Agrosylvopastoralisme, accueil à la ferme…

 

  • La ferme d’Olivier Izard se trouve quant à elle sur la commune de Saint Salvadou. Olivier élève seul un troupeau de 24 brunes des Alpes sur 32 ha. Les prairies occupent la majeure partie de l’assolement, parfois sur des pentes très marquées. Olivier a mis en place un système économe et autonome très performant. Comme il le dit « faire de l’élevage bovin lait herbager, ce n’est pas réservé aux régions de plaine océanique ».