RESEAU CIVAM RESEAU CIVAM CAMPAGNES VIVANTES

Recherche

Pas encore inscrit ? Créer un compte
(Réservé aux membres du réseau, salariés et administrateurs)


Symposium de la FAO : témoigner de ses pratiques


Créé le 3/10/14

Invité à témoigner lors du Symposium International sur l'agroécologie organisé par la FAO à Rome, Quentin Delachappelle, vice-président de la FNCIVAM, est intervenu sur les expériences menées dans le réseau Civam en faveur de l’agroécologie. 

 

Alors que la France vient de voter la Loi d’avenir sur l’agriculture, inscrivant l’agroécologie comme un enjeu d’avenir, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a organisé les 18 et 19 septembre 2014, à Rome, un symposium international sur l’agroécologie pour la sécurité alimentaire et la nutrition. L’ambition de cette rencontre était de faire le point sur les dernières connaissances scientifiques et de promouvoir un dialogue ouvert, tout en présentant des expériences et des programmes agroécologiques déjà existants. Des intervenants du monde entier étaient invités à venir présenter publiquement leur travail à une large audience de scientifiques, de membres de la société civile et du secteur privé, ainsi qu’aux membres du personnel de la FAO.

 

 

Invité à témoigner par le ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, Quentin Delachappelle, vice-président de la FNCivam, est intervenu sur les expériences menées dans le réseau Civam en faveur de l’agroécologie.L’occasion de rappeler que, pour le réseau Civam, l’agroécologie n’est pas qu’une possibilité mais une nécessité qui implique une réelle innovation sociale bien plus que technique. Les excès du productivisme et les difficultés croissantes à maintenir des exploitations viables ont en effet conduit progressivement les groupes locaux de paysans à expérimenter de nouvelles approches afin d’améliorer l’efficacité de leurs systèmes de production sur le plan économique, social et environnemental. L’agroécologie, telle qu’elle est vécue dans le réseau Civam, est ainsi un moyen pour les agriculteurs de reconquérir une capacité d’initiative et d’adaptation à leur contexte territorial face à des aléas de plus en plus fréquents.

 

 

 

grandes cultures FAO