FEDERATION NATIONALE DES CIVAM FEDERATION NATIONALE DES CIVAM CAMPAGNES VIVANTES

Recherche

Pas encore inscrit ? Créer un compte
(Réservé aux membres du réseau, salariés et administrateurs)


Journées nationales du réseau CIVAM 2016 « Paysannes et paysans de demain »


Créé le 8/10/15

La FNCIVAM et le GRCIVAM Provence-Alpes-Côte d'Azur organisent les journées nationales du réseau CIVAM 2016 sur le thème « Paysannes et paysans de demain », les 19, 20 et 21 janvier à Aix en Provence.

 

 

journees nationales 2015 civam paysans paysannes de demainVous pouvez télécharger le programme en cliquant sur l'affiche.

Vous pouvez également vous inscrire en ligne en cliquant ici.

 


 

Comment, dans les CIVAM, cultiver le changement dans nos esprits, dans nos pratiques agricoles, dans nos territoires, afin de s'adapter aux enjeux du présent et de l'avenir ?

 

 


Avec la déprise agricole, les disparités du monde rural, les difficultés rencontrées par les porteurs de projets, avec la fin des quotas laitiers en 2015, la mise oeuvre du deuxième pilier de la PAC, enfin avec la réforme territoriale française et ses impacts, il est nécessaire pour le
maintien et la vitalité des associations CIVAM mais aussi des territoires ruraux, de maintenir une dynamique de réseaux, d'interactions, de relations.


Il s'agit donc de favoriser un mouvement, un dialogue, une connaissance mutuelle entre les groupes et fédérations CIVAM, entre les territoires, entre les anciens et les nouveaux administrateurs, entre les jeunes paysans et les plus anciens, avec les futurs installés, entre ville et campagne, entre hommes et femmes de métiers divers. Il s'agit d'imaginer plus de transversalité entre les secteurs des politiques publiques et ceux de la recherche, et entre les savoir-faire de nos différentes approches thématiques (techniques agricoles, systèmes agricoles et alimentaires territorialisés, création d'activité, activités d'accueil)...


La première journée, nous ferons le point sur les dynamiques de rapprochement entre réseaux. Puis nous aborderons les conséquences d'un processus qui doit obliger les CIVAM à s'engager dans ces dynamiques : la réforme territoriale.


Pour la deuxième journée, nous questionnerons la place du changement social dans nos actions : les CIVAM sont-ils acteurs du décloisonnement alors que pour eux la dimension sociale est une clé pour une paysannerie nombreuse et des campagnes vivantes ?