RESEAU CIVAM RESEAU CIVAM CAMPAGNES VIVANTES

Recherche

Pas encore inscrit ? Créer un compte
(Réservé aux membres du réseau, salariés et administrateurs)


Émissions de gaz à effet de serre et fertilisation azotée : initiatives collectives et territoriales


Créé le 13/03/18

Destinée aux acteurs du terrain, cette publication explicite les liens entre fertilisation azotée et changements climatiques et met en avant des exemples concrets et positifs dans les territoires.

 

Fertilisation azotée  : quelles alternatives ?

 

Le secteur agricole émet 20 % de gaz à effet de serre sur le territoire français (environ 100 millions de tonnes éqCO2). Près de la moitié de ces émissions sont dues à la fertilisation azotée.


Ces apports peuvent être des engrais minéraux de synthèse (obtenus par un processus industriel entre l’azote et l’hydrogène) ou des apports organiques (fumier ou lisier). Cette pratique entraîne en particulier des émissions de protoxyde d’azote, l’un des trois principaux gaz à effet de serre, directement au champ après l’épandage au sol, ou indirectement, après transfert de l’azote vers les eaux sous forme de nitrate et via l’atmosphère sous forme d’ammoniac. À cela il faut ajouter les émissions de gaz à effet de serre liées à la fabrication et au transport des engrais azotés sur le sol français et des engrais importés.

 

Cette publication a pour objectif de faire la lumière sur l’état des connaissances relatives aux émissions de gaz à effet de serre liées à la fertilisation azotée et aux politiques et mesures liées, de décrire de façon complète sept initiatives collectives locales et d’identifier les freins rencontrés et de dégager des recommandations en matière de politiques publiques. Son but est en particulier de donner envie à d’autres porteurs de projet de se saisir de ce champ d’action en identifiant les nombreuses possibilités d’actions collectives aux co-bénéfices multiples.

 

 

Les 6 exemples territoriaux développés dans la publication

 

  • Nouvelle Aquitaine – Fertilisation par les couverts : Un outil co-construit avec les conseillers et utilisés par les agriculteurs
  • Occitanie (Gers) – Un collectif d’agriculteurs pour le développement et la maîtrise des couverts végétaux
  • Bretagne – Diminuer les apports de fertilisants minéraux à l’échelle de l’exploitation en développant les prairies associant graminées et légumineuses : comment accompagner la transition ?
  • Grand Est (Marne) – Un méthaniseur pour développer les échanges de matières entre trois agriculteurs d’un même territoire
  • Occitanie (Gard) – Compostage collectif de déchets verts à la ferme dans le Pays de Sommières
  • Bassin Méditerranéen – Compost mutualisé pour une valorisation collective de fumiers sur sols méditerranéens

 

 

Télécharger la publication