RESEAU CIVAM RESEAU CIVAM CAMPAGNES VIVANTES

Recherche

Pas encore inscrit ? Créer un compte
(Réservé aux membres du réseau, salariés et administrateurs)


Accueil social à la ferme et en milieu rural : de quoi parle-t-on?


Créé le 15/10/19


Nous vous proposons de faire un petit tour de la question, au travers des questions que nous rencontrons fréquemment !

 

Que nommons-nous « accueil social » ?

Nous nommons « Accueil social », l’accueil proposé à des personnes qui, pour des raisons diverses, éprouvent le besoin d’une rupture momentanée avec leur quotidien. Ces accueils se font la plupart du temps en lien avec des structures sociales ou médico-sociales. Ils prennent des formes diverses. 

 

Pourquoi développer l’accueil à la ferme et en milieu rural ?

L’accueil se déroule dans une structure ayant un projet d’accueil établi, reposant sur des activités en lien à la terre, que la structure soit agricole ou non. Les structures d’accueil et leurs activités offrent un cadre, un contexte, un support concret pour l’accueil et intégré dans une dimension socio-économique réelle. Autrement dit, c’est parce qu’il existe le support de la terre et du vivant que peut se réaliser cette activité.

 

Quels types d’accueils peuvent être pratiqués?

Les accueils peuvent prendre des formes très diverses selon ce que souhaite faire l’accueillant et selon les besoins du public accueilli. Cela va de l’accueil sans hébergement de petits groupes accompagné à des accueils à l’année, en passant par des séjours de rupture ou des séjours relais de famille d’accueil. 

 AEMR Photo mouton

Quels types de publics sont accueillis dans ce cadre ?

Les publics que nous accueillons dépendent de politiques publiques et d’institutions différentes : enfants et jeunes jusque 21 ans (Aide sociale à l’enfance, protection judiciaire de la jeunesse) ; personnes âgées (+ 60 ans) ; personnes en situation de handicap (mental, moteur) ; personnes victimes de violence (notamment des femmes), adultes ayant vécu à la rue, etc.

 

Y-a-t-il un profil-type pour devenir accueillant ?

Il n’y a pas deux lieux d’accueil similaires. Cela tombe bien parce qu’il n’y a pas deux accueillis similaires. Les petites structures agricole ou agri-rurales sont majoritaires parmi les accueillants, beaucoup ont des animaux de ferme, qui peuvent être un moyen de médiation intéressant. Certains ont eu une première carrière professionnelle dans le secteur social ou médico-social, d’autres souhaitent simplement ouvrir et faire découvrir leur ferme. 

 

Faut-il un diplôme pour accueillir ?

Non, les accueils que nous développons s’inscrivent en complémentarité de l’accompagnement social pratiqué dans les institutions et ne s’y substituent pas. Les accueillants ne sont pas de travailleurs sociaux, ils se forment au sein de nos réseaux par la pratique et l’échange. Néanmoins ceux qui souhaitent faire de cette activité une activité principale avec des accueils à l’année seront amenés à passer par des procédures d’agrément au cours desquelles des temps de formation peuvent être exigés.

AEMR Photo CHamps

Que font les réseaux CIVAM et Accueil Paysan ?

Nous accompagnons les porteurs de projets et les accueillants notamment grâce à des outils et des formations ou temps d’échange de pratique. Nous développons des partenariats avec des structures sociales. 

Nous nous donnons également comme objectifs de rendre visible et faire reconnaître cette activité. 

Plusieurs groupes locaux développent ces actions sur leurs territoires.

 

Pourquoi les réseaux CIVAM et Accueil Paysan s’engagent-ils ?

Pour préserver le lien social et conforter l’emploi dans les campagnes. Ces accueils s’inscrivent pour les réseaux CIVAM et Accueil Paysan dans une logique d’éducation populaire et de transformation sociale. Il ne s’agit pas de fournir une réponse ponctuelle et opportuniste dans un contexte socio-économique difficile, générateur d’exclusion, mais bien de d’initier des solidarités, par les services rendus à travers le métier des agriculteurs ou des acteurs ruraux qui accueillent, et façonner ainsi une manière de vivre ensemble. Il s’agit de soutenir également de petites exploitations sur les territoires en leur apportant des compléments de revenus.

En savoir plus sur nos convictions

 

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Construire ou affiner un projet d’accueil à la ferme et en milieu rural ?

 

AEMR collection livrets BLANCEn collaboration avec Accueil Paysan, nous publions les premiers livrets d'une collection dédiée aux porteurs de projets et accueillants. Quinze ans de pratiques, de témoignages, de points de vigilance et de méthodes à s'approprier ! Des guides à retrouver ici