RESEAU CIVAM RESEAU CIVAM CAMPAGNES VIVANTES

Recherche

Pas encore inscrit ? Créer un compte
(Réservé aux membres du réseau, salariés et administrateurs)


Des « déchets » verts pour l’AB dans le Gard


En 2001, un groupe d’agriculteurs du Sommiérois (Gard ) suit un cycle de formation organisé par la FD CIVAM 30 sur la fertilisation organique et le compostage de déchets verts. Beaucoup ont besoin de matières organiques

et pour les collectivités locales, le coût de traitement des déchets verts est une charge importante.

 

L’idée germe donc d’expérimenter le compostage collectif de déchets verts issus de collectivités territoriales. En 2003, un partenariat s’engage dans un premier temps entre la communauté de communes du Pays de Lunel et la FD CIVAM 30 qui accompagne un groupe de 6 agriculteurs. Leurs fermes sont de petite taille, en maraichage, arboriculture et viticulture. Un an d’expérimentation (200 t de compost testé, analyses de sols avec la méthode Hérody, analyses qualité des composts produits …) permet d’abord de valider une méthode de co-compostage de déchets verts avec incorporation de fumier ovin pour ceux qui le souhaitent, et selon un mode de fabrication rustique à maturation longue. Depuis, le groupe a investi dans un épandeur vigneron. Un godé cribleur est loué au moment de l’épandage et le groupe envisage aujourd’hui un achat.

 

Depuis 2007, la communauté de communes du Pays de Sommières assure le broyage et la livraison chez chacun des 10 agriculteurs, organisés au sein de l’association Humus du Vidourle depuis 2011. Le compost obtenu est utilisable en AB et chaque agriculteur peut le composer à sa façon. Le compost produit est ensuite directement utilisé par les 10 agriculteurs du groupe, sur un total de 120 ha. La collectivité prend en charge une grande partie des frais de compostage  et finance également des actions de sensibilisation au compostage individuel auprès du grand public et des actions éducatives auprès des scolaires. En 2012, ce sont 2 500 t de déchets verts qui ont été compostées.

 

Essaimage

 

Début 2012, un groupe d’une vingtaine de viticulteurs du Minervois a suivi une formation sur le compostage (méthode Barbaud) avec le CIVAM BIO 34. Suite à cette formation, le groupe a souhaité s’organiser collectivement pour l’approvisionnement et le compostage. La FR CIVAM LR a donc organisé une journée d’échange avec Humus du Vidourle. Ils ont pu comprendre les choix des agriculteurs, et visiter des parcelles recevant différents composts. Le contexte est très différent entre les 2 territoires : le minervois est une zone viticole dans laquelle les déchets organiques sont déjà considérés comme une ressource plutôt qu’un déchet, à l’inverse du Sommiérois. Des circuits de compostage existent, mais à des coûts élevés, et ne garantissant pas forcément la qualité souhaitée par le groupe. Le groupe identifie actuellement les sources potentielles de matières organiques, pour construire le partenariat approprié pour obtenir un compost de qualité. Sont actuellement explorées : les plates-formes territoriales de traitement des déchets verts, les sources de marcs de raisin (distilleries), et les élagueurs privés. Il explore également les différentes solutions pour investir en commun dans du matériel.

 

L’apport de matière organique est un point clé en Méditerranée pour la fertilité des sols. D’autres groupes et collectivités territoriales mènent des réflexions à ce sujet. La FR CIVAM LR répertorie les initiatives collectives innovantes. Un document de synthèse sera disponible d’ici fin 2013.