RESEAU CIVAM RESEAU CIVAM CAMPAGNES VIVANTES

Recherche

Pas encore inscrit ? Créer un compte
(Réservé aux membres du réseau, salariés et administrateurs)


dynamique collective en maraîchage sur le territoire nord-ouest pyrénéen atlantique


Le Civam Bio des Landes (40) et B.L.E (Civam Bio du Pays Basque) accompagnent un projet de référentiel de semences potagères auprès des maraîchers. Objectifs : partager un savoir commun et contribuer à (re)développer une agriculture autonome… autant pour ceux qui cultivent les légumes que pour ceux qui les mangent...

 

Semences paysannes potagères : Inventaire et dynamique collective en maraîchage sur le territoire nord-ouest pyrénéen atlantique

 

 

IMG 9487

 "Se réapproprier les savoir-faire en lien avec les semences, c'est retisser le lien avec son terroir, c'est la recherche de qualité, de goût et l'adaptation au changement climatique par une sélection adaptée. C'est aussi diminuer ses coûts de production et donc, faciliter l'accès à des légumes de qualité pour un public plus large".

 

 

 

 

 

Les semences paysannes sont des semences issues d’une population ou d’un ensemble de populations dynamiques reproductibles par le cultivateur, sélectionnées et multipliées avec des méthodes non transgressives de la cellule végétale et à la portée du cultivateur final, dans les champs, les jardins, les vergers conduits en agricultures paysanne, biologique ou biodynamique. Ces semences sont renouvelées par multiplications successives en pollinisation libre et/ou sélection massale, sans autofécondation forcée sur plusieurs générations. Elles sont librement échangeables dans le respect des droits d’usage définis par les collectifs qui les font vivre. (Source : Réseau des Semences Paysannes (RSP))

 

 

C'est Arthur Chavanel, stagiaire pour le CIVAM Bio des Landes, qui a débuté en mai 2017 un travail d’inventaire auprès d’une douzaine de maraîchers, sur les secteurs du Pays Basque et des Landes, afin de recenser les semences dites "libres de droit d’usage" et reproductibles qui sont utilisées et répondent aux attentes des professionnels du maraîchage.

 

 

Il s'agit d'identifier, sur des zones pédoclimatiques analysées de façon précise (jusqu’au sous-ensemble), les variétés qui présentent un intérêt à la fois écologique pour leur adaptation aux conditions pédoclimatiques locales, mais aussi un intérêt économique, puisque la rentabilité doit être assurée afin de vivre de l'activité maraîchère.

 

 

Des critères comme le rendement et l'appréciation de l'homogénéité sont définis et pris en compte afin de caractériser les variétés retenues.

 

 

 "La biodiversité cultivée est synonyme d'autonomie pour les paysans". Telle est la conviction qui anime les porteurs de ce projet dans les deux Civam.

 

Cet inventaire permettra de produire une base de données collaborative librement accessible aux cultivateurs afin de les aider dans leur choix de variétés cultivées. Plusieurs espèces et variétés d’intérêt seront également définies pour démarrer un travail collectif de multiplication et échange au sein du groupe de maraîchers.

 

 

Deux restitutions de l’étude sont prévues le 10 septembre à Garro (64) et le 24 septembre à la fête Bio des Landes (40).

 

 

Contacts :

Civam Bio des Landes ( Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ) et

B.L.E ( Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ).