RESEAU CIVAM RESEAU CIVAM CAMPAGNES VIVANTES

Recherche

Pas encore inscrit ? Créer un compte
(Réservé aux membres du réseau, salariés et administrateurs)


2015 : quel développement agricole souhaitons-nous ?


Le réseau des Centres d'Initiatives pour Valoriser l'Agriculture et le Milieu rural (CIVAM) s'applique tous les jours à trouver des solutions concrètes pour répondre aux enjeux actuels de développement agro-écologique ; de vitalisation des campagnes, la production d'une alimentation de qualité pour tous et l'organisation d'un commerce équitable en partie relocalisé. Les thèmes de travail sur lesquels les membres du réseau s'impliquent peuvent se regrouper en trois axes :

 

  • Vers l'agro-écologie : Si la nécessité de cette transition semble aujourd'hui admise et souhaitée par la société et les pouvoirs publics, l'organisation de cette transition doit se construire. Les systèmes développés dans le réseau RAD/CIVAM prennent en compte les trois aspects de la durabilité. Le réseau CIVAM continue à identifier, analyser, évaluer et diffuser ces systèmes avec des méthodes d'accompagnement qui permettent et accélèrent leur mise en place dans de nombreuses exploitations.
  • Maintien et développement des activités agri-rurales : La transmission des exploitations agricoles et la diversification des activités sont des enjeux pour maintenir des actifs en milieu rural. Pour les CIVAM, les territoires ruraux ont vocation à être des espaces de vie et d'activité à part entière et non pas des territoires auxiliaires (destinés à servir de lieu de production alimentaire, de détente et de sommeil). Le maillage entre habitat, activité professionnelle, accès aux services, à la culture et aux loisirs doit être repensé. L'agriculture doit redevenir une activité connue et être reconnue comme essentielle.
  • Les modes d'organisation collective (coopération, éducation populaire) : Les grandes coopératives ne permettent plus aux coopérants d'être maîtres du projet coopératif, voire de bénéficier des retombées de leur travail. Les CIVAM à travers leur fonctionnement, reposent sur les principes de l'éducation populaire et leur travail sur l'autonomie dans le collectif et disposent d'éléments permettant de questionner les dérives d'une coopération qui a perdu un sens qu'elle peut et doit retrouver. Cependant les CIVAM comme d'autres associations rencontrent des problèmes de renouvellement de bénévoles et d'administrateurs, il devient nécessaire de faire évoluer leur fonctionnement pour inciter des jeunes à s'y engager.