FEDERATION NATIONALE DES CIVAM FEDERATION NATIONALE DES CIVAM CAMPAGNES VIVANTES

Recherche

Pas encore inscrit ? Créer un compte
(Réservé aux membres du réseau, salariés et administrateurs)


S’installer et après ? Réflexions pour durer


La pérennité des installations semble liée à la fois aux conditions d'installation, à l'accompagnement (pré- et post- installation) et aux décisions prises sur la ferme après l'installation.

 

Perennisation des installation agricoles : quels enjeux ?

Les années qui suivent l'installation sont généralement cruciales car les projections des nouveaux installés en termes de viabilité et vivabilité ne sont pas toujours atteintes. Une étude du CNASEA identifie la période allant entre 3 ans et 5 ans d'activité comme charnière pour la réussite des projets d'installation : « jusqu'à 3 ans d'activité, les départs sont quasi inexistants. En revanche, au bout des 5 ans d'activité, environ 12% des non-aidés ont quitté leur statut de chef d'exploitation. Passé cette période, on ne constate que très peu d'évolutions entre la cinquième année et la dixième année d'activité ».

 

Dans ce contexte comment appréhender l'impact des conditions dans lesquelles les paysans se sont installés sur leur système actuel? Quels rôles pour l'accompagnement?

 

 

Le rôle de l'accompagnement

Si les conditions d'installation portent en elles des éléments qui favorisent ou non la pérennité des fermes, l'accompagnement joue également un rôle. Il participe à la professionnalisation des nouveaux installés, en matière de compétence, de regard porté sur l'évolution du projet et de mise en réseau. De plus, l'installation nécessite un fort investissement (temps, énergie, argent), parfois difficile à tenir dans le temps. Certains nouveaux installés vivent une forme d'isolement et ne prennent pas de temps pour s'arrêter et faire le point sur leur projet pour reformuler l'avenir. Cela peut aboutir à des arrêts précoces d'activité.

 


La pérennité des installations semble donc liée à la fois aux conditions d'installation, à l'accompagnement (pré- et post- installation) et aux décisions prises sur la ferme après l'installation.

 

 

Etudier les conditions de durabilité des installations

 

couverturectures nationales de développement agricole et rural regroupées au sein du collectif InPACT* (Initiatives Pour une Agriculture Citoyenne et Territoriale), appuyées par le sociologue Jacques Abadie, ont conduit une étude sur les facteurs de pérennisation des installations agricoles. Il s'agissait d'analyser, sur la base de l'expérience de paysan-ne-s installé-e-s depuis au moins 3 ans, les conditions qui permettent aux installations de durer dans le temps.

 

L'objectif était d'appréhender l'impact des conditions dans lesquelles les paysans se sont installés sur leur système actuel, les évolutions entre le projet initial et la situation présente ainsi que les difficultés ou marges de manœuvre actuelles, mais également d'interroger le rôle de l'accompagnement pré- et post- installation.

 

L'ensemble de ces éléments a pour objectif de participer à l'évolution des pratiques d'accompagnement des organismes de développement agricole mais également de faire remonter des observations de terrain vers les politiques publiques.

 

Les résultats de ce travail sont disponible sur commande ou en telechargement direct.