Civam de Valençay et du Pays de Bazelle

Projet AGRI-CO. Agriculture Collaborative: les nouvelles formes d’échanges et d’entraide

Des projets pour le territoire - Recherche-Action

 

Un torrent de mutations sociales se déverse actuellement au sein de notre société, en partie depuis l’avènement du Développement Durable comme modèle sociétal préconisé. C’est pourquoi le CIVAM de Valençay vient de débuter un nouveau projet en lien avec le monde de la recherche : ce projet, intitulé « AGRI-CO : Agriculture Collaborative. Les nouvelles formes d’échange et d’entraide. », est en partenariat avec le GERDAL, Groupe d’Expérimentation et de Recherche : Développement et Actions Localisées, en la personne de Claire Ruault, sociologue. Ce projet est parti d’une réflexion sur les enjeux et problématiques actuels de notre territoire : vieillissement de la population agricole, isolement des agriculteurs, leur difficile accès aux informations, introduction des nouvelles technologies d’échange et de partage illustrant les mutations 2.0 du métier. AGRI-CO est donc un projet qui a pour but de comprendre la corrélation entre les dynamiques socioprofessionnelles des agriculteurs, les évolutions de leurs liens sociaux, et les dynamiques agricoles du territoire, les évolutions des exploitations et des innovations des agriculteurs.

Cette étude sociologique menée sur une année va ainsi se ponctuer d’entretiens avec les agriculteurs, de temps d’échanges et de formation. Ce tissu de réseaux divers que nous allons dessiner et les résultats de l’étude finale apporteront des éléments quant aux freins et leviers d’un collectif agricole dans la prise d’initiative et l’émergence d’innovations. Ce projet a pour vocation de nourrir le monde de la recherche traitant des mutations des collectifs agricoles, grâce à des résultats scientifiques pertinents et directement appropriables par les acteurs socioéconomiques, en expérimentant sur un territoire qui n’a pas de précédents sur cette thématique : l’Indre.

Si vous êtes agriculteurs, et que vous souhaitez discuter de cette question, n’hésitez pas à nous appeler.