Expérimenter la coopération maraîchère

Quels leviers pour optimiser la coopération maraîchère ?

Dans un contexte d’augmentation des risques et aléas (notamment climatiques) qui fragilisent les résultats techniques, le CIVAM PPML repère la nécessité d’améliorer la résilience des petites entreprises maraîchères par une meilleure efficience des systèmes de production associée à un maintien et/ou une amélioration de la valeur ajoutée. C’est dans ce cadre qu’il propose d’expérimenter la coopération entre maraîchers pour mieux répondre à la demande de légumes locaux en Gironde.

Coopérer pour être plus résilient

Le CIVAM PPML accompagne depuis 2009 des maraîchers diversifiés, majoritairement en Bio et en vente directe via les AMAP, marchés, points de vente à la ferme… Certaines productions et entreprises sont fragiles (aléas climatiques répétés, sols difficiles, moyens techniques et revenus limités). La viabilité et la vivabilité du métier est d’autant plus fragile que ces paysans sont souvent isolés humainement et professionnellement.

 

Faire le lien producteurs/transformateurs

Par ailleurs, le CIVAM PPML accompagne depuis 2018 un grossiste du M.I.N (Girondin Primeur) dans la création d’une légumerie en 4ème gamme (GP4G) à Saint Loubes.

Avec ce nouveau projet, le CIVAM PPML anime « la rencontre » entre maraîchers et acteurs de l’aval pour stimuler de nouvelles collaborations, développer de nouveaux débouchés commerciaux et participer à structurer de nouveaux circuits alimentaires.

Les objectifs de ce programme sont :

  • Expérimenter la coopération et la mutualisation là où dominent des dynamiques individualistes.
  • Expérimenter la structuration d’une nouvelle offre en légumes locaux (notamment BIO) d’un groupe de maraîchers diversifiés de Gironde.

Pour cela les actions misent en place sont :

  • Identifier et lever certains freins à l’augmentation de la production de légumes.
  • Sécuriser et développer de nouvelles productions pour les circuits de vente directe des producteurs.
  • Structurer et développer une offre en légume correspondant à la demande précise de différents acheteurs de l’aval – favoriser de nouvelles ventes vers :
    • des grossistes mandataires du M.I.N de Brienne,
    • une unité de transformation de légumes en 4ème gamme et ses clients en RHD.