Réseau CIVAM Poitou Charentes

Pourquoi/Comment Sécuriser sa production

La production des agro-systèmes stagne, liée en partie à la chute du taux de matière organique dans les sols et à la diminution de l’efficience de l’azote et du phosphore. Elle est de plus en plus perturbée par les aléas climatiques marqués. Associer plusieurs espèces (en céréales, colza ou prairies) dans un champ, c’est optimiser l’écosystème, afin d’exploiter au mieux les ressources et processus naturels, et ce dans l’objectif de réduire ou supprimer les intrants chimiques.

Quels intérêts agronomiques des associations de cultures ?
. Favoriser les relations symbiotiques avec les organismes du sol (de type rhizobiums) qui fixent l’azote atmosphérique, permettant de couvrir les besoins de la légumineuse et donc de laisser la niche d’azote du sol aux graminées ou oléagineux, d’autant plus quand le milieu est pauvre en azote.
. Réduire les adventices dans les associations, par un accès restreint à la lumière et aux nutriments, et ce d’autant plus en début de cycle.
. Diminuer la pression et la propagation des maladies et des ravageurs,
par l’effet barrière physique entre les variétés, la différence de maturité des
fleurs et des graines ainsi que les prédateurs de ravageurs.
> Induisant des intérêts environnementaux (diminution du lessivage des
éléments, réduction des apports chimiques, écosystème plus diversifié, bio-
diversité favorisée) et socio-économiques (rendements supérieurs ou égaux,
production diversifiée, meilleure qualité de la production, marge supérieure).