Pour des
campagnes
vivantes

Le diagnostic de durabilité

Un outil d’évaluation polyvalent et adapté à l’approche globale

Prendre du recul sur les fermes (la sienne, celle des groupes que l’on accompagne, ou celle où l’on effectue son stage), identifier des thématiques de travail, montrer à voir ses pratiques auprès du grand public, évaluer les changements sur les fermes (groupes 30.000, GIEE, Ecophyto) sont autant d’objectifs qui peuvent s’appuyer sur cet outil d’évaluation !

+ 5000 téléchargements chaque année
20 ans d'utilisation dans l'enseignement agricole
+ 100 fermes Civam diagnostiquées / an

Pourquoi un tel outil ?

Début des années 2000, des animateurs et des agriculteurs des groupes CIVAM se sont questionnés sur la performance de leurs fermes au regard du développement durable (durabilité économique, sociale et environnementale).

Ils ont élaboré leurs propres indicateurs de durabilité à partir de leur vision de l’agriculture. Après des tests de terrain et une validation par les agriculteurs, le diagnostic de durabilité a vu le jour.
Afin d’être toujours en phase avec la réalité et l’évolution des systèmes, cet outil est révisé régulièrement (dernière version 2018) et intègre ponctuellement de nouveaux indicateurs.

Un outil polyvalent au service de l’animation

La réalisation, l’analyse et la restitution du diagnostic de durabilité permet d’animer une prise de recul sur les fermes.

Construit autour de 21 indicateurs balayant l’ensemble des thématiques propres à l’agriculture durable, le diagnostic ouvre des portes d’animation autant dans les choix de construction des indicateurs que dans les résultats obtenus.

  • Une version simplifiée du diagnostic de durabilité est proposé en libre téléchargement ici
  • La version détaillée et les outils complémentaires sont fournis après avoir suivi la formation à son utilisation.

 

La réalisation des diagnostics m’a permis de redécouvrir les fermes de mon groupe en allant les voir individuellement. Au-delà des thématiques classiques du groupes, j’ai pu creuser les questionnements de chacun et envisager de nouvelles pistes de travail à proposer au groupe,
Bérangère,  animatrice CIVAM de Poitou Charente.

Un outil tout public pour se réapproprier et questionner la durabilité

  • Pour les enseignants, il permet de réaliser une approche globale des exploitations agricoles (AGEA), de sensibiliser les élèves à l’agriculture durable, en intégrant la thématique dans les stages et au fil de l’enseignement,
  • Pour les animateurs de groupe, il ouvre des portes d’entrées d’animations sur l’ensemble des thématiques de l’Agriculture Durable. C’est aussi un bon moyen d’aller à la rencontre des fermes de son groupe.
  • Pour les agriculteurs, la démarche leur offre une vision globale de la durabilité de leur ferme et des chiffres robuste sur lesquels s’appuyer pour présenter leurs fermes, ou pour valider des orientations techniques a posteriori
  • Pour les consommateurs, les indicateurs permettent de mieux comprendre la réalité des fermes engagées dans une démarche de durabilité,

« Dans la perspective de l’ouverture de ma ferme au grand public, j’avais besoin d’éléments tangibles sur lesquels appuyer mon discours: par exemple dans le contexte actuel, ce qui m’a le plus apporté, ce sont les indicateurs autour du changement climatique : les émissions de gaz à effet de serre et consommation d’énergie »
Un éleveur de vaches allaitante de la vienne.

« Les étudiants doivent faire un effort d’analyse qui dépasse l’analyse classique des résultats économiques. Entre le maître de stage, les profs et les intervenants, les étudiants sont confrontés à une pluralité de discours.  Il est donc important de les obliger à se poser un certain nombre de questions. Le diagnostic est un moyen de le faire. ».
Un enseignant en zootechnie en Ille et Vilaine

Des partis pris assumés

Adapté et adaptable à tout système, le diagnostic reste donc sur l’approche globale, une première étape nécessaire pour comprendre les équilibres globaux de la ferme avant d’éventuellement creuser sur les divers ateliers.

Relativement rapide à utiliser (1 journée en moyenne par ferme) selon les types de fermes et l’expérience de l’utilisateur, le diagnostic repose néanmoins sur l’analyse de la comptabilité et un entretien de terrain qui nécessite un minimum de formation,

Au sein de Réseau CIVAM, le diagnostic de durabilité s’adosse à l’expérience de terrain des groupes pour accompagner les évolutions de l’agriculture par la création et l’adaptation des indicateurs.

« Les indicateurs comme ceux autour du temps et des conditions de travail me font réfléchir. C’est important de se poser ces questions, cela permet de nous faire réagir, et en groupe on peut se comparer se situer les uns par rapport aux autres.  »
Un agriculteur breton

Articles

Le diagnostic de durabilité : 21 entrées pour échanger sur son système

Le diagnostic de durabilité développé par les agriculteurs et animateurs CIVAM depuis la fin des années 90 regroupe un ensemble de 21 indicateurs sur les trois volets de la durabilité. C’est un outil mobilisé à plusieurs fins dans et hors le réseau. Quelques témoignages d’utilisateurs.