Pour des
campagnes
vivantes

Evaluer la durabilité des initiatives d’accès à l’alimentation

Pour une alimentation durable accessible à tous.

L’agriculture ne saurait être durable si elle ne parvient pas à nourrir l’ensemble de la population. Qui mange ce que nous produisons ? Comment prendre d’avantage en compte la dimension sociale de la durabilité agricole ? Comment comprendre les mécanismes communs d’appauvrissement des producteurs et des consommateurs ? Comment construire des circuits de distribution pour tous ?

Au cours du projet Accessible, nous avons constaté l’insatisfaction d’une partie des consommateurs, notamment les plus démunis, quant à leur alimentation, et d’une partie du monde agricole quant à sa capacité à répondre à l’exigence de « nourrir le Monde ». Le projet a permis d’interroger une quinzaine d’initiatives qui entendaient construire leurs propres solutions face à cette insatisfaction. Il a permis aussi d’accompagner la réalisation de six expérimentations locales. Les enquêtes ont montré que beaucoup de ces actions peinent à prendre en compte l’ensemble des dimensions de l’accès à l’alimentation et en particulier à penser conjointement les difficultés d’accès et la question agricole. Il en est ressorti de la part des acteurs le besoin de s’outiller pour autoévaluer les démarches et envisager collectivement des pistes d’amélioration.

Pourquoi et avec qui réaliser un autodiagnostic ?

Comment évaluer une initiative dont l’ambition est de favoriser l’accès à l’alimentation pour tous ? Par quels aspects une initiative répond-elle ou non à l’enjeu de l’accès à une alimentation durable pour tous ?

Pour rassembler nos travaux autour de ces questions, nous nous sommes appuyés sur une méthodologie de travail pluridisciplinaire : plusieurs groupes de travail composés d’acteurs de terrain et de chercheurs en sciences sociales se sont réunis régulièrement pendant près de deux ans.

Un outil pour quoi ?  L’outil est avant tout destiné à nourrir et animer le débat au sein d’une initiative. Par leurs échanges les acteurs concourent à évaluer dans quelle mesure leur initiative répond aux critères de l’alimentation durable, tels que nous les avons définis au sein du projet Accessible. Ces critères peuvent être discutés. Établir des critères c’est proposer des définitions, des objectifs à atteindre, c’est donc une démarche politique. L’outil d’autodiagnostic doit servir à prendre du recul.

À qui s’adresse l’outil ? L’outil s’adresse aux acteurs des initiatives qui ont pour ambition de rendre accessible une alimentation durable à tous, notamment à des publics qui rencontrent des difficultés d’accès à l’alimentation. Il s’adresse avant tout à ceux qui ont envie de prendre du temps, pour réfléchir au projet auquel ils participent et à leurs pratiques.

Comment est construit l’autodiagnostic ?

Un outil d’animation

L’autodiagnostic ne peut être fait « dans son coin », c’est un autodiagnostic « animé » ou « partagé » ; ce qui suppose une capacité d’animation. Sa pertinence se trouve dans la démarche collective. L’animation peut être portée par une ou plusieurs personnes, animateur professionnel ou simples membres du groupe, ayant fait la démarche de se former à l’exercice.

Il n’y a donc pas de synthèse-type ou de conclusions prédéfinies, il incombe au groupe de réaliser sa synthèse et à partir de là, de se fixer des objectifs pour améliorer l’accès pour tous à une alimentation de qualité et durable dans leurs initiatives.

Qu’est ce qui caractérise l’accès à l’alimentation durable pour tous ?

Quatre dimensions se sont dégagées du projet. Elles constituent des horizons à prendre en compte.

Elles ont été sélectionnées pour leur importance, leur récurrence, leur rôle-clef dans la réussite de certaines initiatives ou au contraire la mise en difficulté d’autres. Elles ont été débattues, et définies par les partenaires – ces débats viennent enrichir le document de témoignages. Les 4 dimensions retenues sont les suivantes :

  1. La Qualité
  2. La Participation
  3. La prise en compte de la question Agricole
  4. L’Autonomie

Quid de la durabilité ? La question de la durabilité est  multidimensionnelle. Nous la considérons comme une notion transversale. La durabilité de l’alimentation ne pourra être atteinte que si chacune des dimensions traitée est abordée sous l’angle de la durabilité.

Vous souhaitez mettre en œuvre une démarche d’autodiagnostic ?

Nous souhaitons accompagner et mettre en réseau les acteurs qui s’engagent dans une démarche d’évaluation de leurs dispositifs à partir de l’outil d’autodiagnostic. L’autodiagnostic étant avant tout un outil d’animation, il nous semble essentiel de pouvoir former les animateurs, en prenant appui sur les expériences de terrain déjà réalisées.

Il est nécessaire d’aborder un certain nombre de point méthodologique avant de commencer : quand mettre en place une démarche d’évaluation ? Avec qui ? Comment inclure et favoriser une parole libre ? Quels biais éviter ? Faut-il remettre en discussion les fondements de l’initiative ? Combien de temps se donner ? Que faire de toutes les réflexions partagées ? …

Il est utile également de pouvoir échanger lors de la démarche : échange de pratique entre animateurs pour partager des questions méthodologiques, mais aussi entre projets pour enquêter, découvrir, débattre…