Pour des
campagnes
vivantes

Expérimenter avec des collectifs locaux une Agroécologie territoriale

Projet ECLAT

Force est de constater que les politiques publiques agroenvironnementales ne soutiennent pas encore les initiatives collectives à la hauteur des besoins identifiés par nos réseaux, ou que les collectifs d’agriculteurs peinent à trouver leur place dans l’élaboration ou la mise en oeuvre de ces politiques.  C’est pourquoi le projet Eclat* place au coeur de la démarche des collectifs d’agriculteurs des réseaux Civam, Cuma, Trame et Adear. Il fait suite au projet COLLAGRO, qui réunissait déjà ces partenaires autour de l’autonomie des collectifs de territoires, engagés dans une réflexion sur la transition agro-écologique.

Les partenaires du projet Eclat s’engagent pour expérimenter des nouvelles modalités de construction, de gestion et/ou d’évaluation des politiques publiques agroenvironnementales, modalités qui placeront les collectifs d’agriculteurs au coeur du processus. Pour exemple, deux collectifs membres du réseau des CIVAM participent à cette expérimentation. L’ADAR CIVAM dans l’Indre et le GRAPEA en Vendée.

Au cœur du projet, tout un écosystème est prévu pour faciliter et accompagner l’expérimentation des sites pilotes : accompagnement à la mise en place de débats de proximité, voyages d’études européens et français, veille thématique, analyses des politiques publiques et du dialogue territorial, rencontres et partages entre sites pilotes, sollicitation d’intervenants de la recherche, etc.

3 réseaux

Deux collectifs civam engagés dans les expérimentations

L’Adar Civam, dans l’Indre, s’investi sur un projet de concertation pour la construction de Mesures Agro-Environnementales (MAE) à l’échelle du système d’exploitation, leurs applications et contractualisation en collectif et l’évolution des modalités d’évaluation.

Un groupe d’agriculteurs du Grapea-Civam, en Vendée, mène des actions pour la construction d’un projet de territoire sur l’autonomie des exploitations agricoles. Il investissent le champs des Paiements Pour Services Environnementaux (PSE) en les co-construisant avec des collectivités locales et des acteurs associatifs et tentent également d’impliquer les acteurs économiques privés de leur territoire pour faire vivre des PSE ambitieux qui favorisent des pratiques économes et autonomes.

UN JOURNAL AU SERVICE DU PROJET

Origines du projet, objectifs, collectifs et méthodes : découvrez les 2 premiers numéro du journal du projet Eclat

1er numéro 

2ème numéro

*ECLAT est un projet lauréat de l’appel à projet Mobilisation Collective pour le Développement Rural (MCDR), financé par le FEADER et le Réseau Rural Français.