Pour des
campagnes
vivantes

Promouvoir des politiques qui assurent le renouvellement des générations

L’enjeu du renouvellement de la génération agricole est immense et immédiat

45 % des agricultrices et des agriculteurs vont cesser leur activité d’ici 2026 . Cette statistique justifie à elle seule de bousculer les politiques de soutien aux transmissions agricoles. Il y a urgence.  Partant d’une analyse du manque de soutien et du besoin de professionnalisation de publics souhaitant s’installer, l’intervention publique est aujourd’hui focalisée sur l’installation. Mais les phénomènes de transmission agricole et ses enjeux (freins, leviers, processus) sont plus complexes et encore trop peu étudiés : les leviers politiques pour agir sont aujourd’hui trop restreints.

L’innovation dans les politiques agricoles passe par la compréhension de ce que traversent les mondes agricoles au moment de la transmission. De par son expérience, l’analyse d’initiatives de terrain, Réseau Civam propose de mobiliser différents leviers.

Accompagner le processus d’installation

L’inadéquation entre des fermes à reprendre et les projets d’installation est de plus en plus criantes. Les attentes sociétales pour une agriculture durable introduisent de nouveaux défis à relever par le cédant et le repreneur. Or le processus de transmission/installation allie à la fois continuités et ruptures dans les choix techniques, économiques et/ou organisationnels.

Ces ruptures, si elles ne sont pas préparées, rendent l’installation plus difficile, voire la mettent en échec. Il est donc nécessaire de les accompagner techniquement et humainement pour réussir le renouvellement des générations agricoles et les transitions agro-écologique et alimentaire.

Mobiliser du foncier

L’installation et la reprise de fermes durables font partie des leviers « clés » pour le dynamisme économique du territoire et la production d’une alimentation de qualité.

Pourtant l’accès au foncier agricole est contraint par les processus d’agrandissement, de friches et les jeux de concurrence. Il s’agit pour l’Etat et les collectivités territoriales d’agir pour un usage agricole et alimentaire du foncier.

Penser la formation et l’accompagnement comme des portes d’entrée

Les dispositifs « pré installation » peuvent permettre de lier la mise en pratique avec la préparation du projet d’installation. Des outils comme « De l’idée au projet », le stage Paysan Créatif, ou les espaces tests le permettent.

Le réseau des Civam constitue un relais sur les territoires en mettant en place des dispositifs d’accompagnement multi-acteurs vers des installations durables. Leur déploiement et leur soutien permet aux porteurs de projets d’y avoir accès.

Articuler les politiques d’installation avec la transition alimentaire

On observe un attrait de plus en plus important de la part de candidats à l’installation en agriculture biologique et circuits courts, alors que face à l’accroissement de la demande, se pose la question du changement d’échelle.

L’installation de paysans pour répondre à la demande générant une prise en considération de problématiques relatives à l’installation et la transmission (accès au foncier, dimensionnement des projets, articulation avec la réglementation, accompagnement dans les différentes phases de la création d’activité – de l’amont jusqu’à l’installation)

Ressources

PDF
Transmission Agricole : Argumentaire InPACT

Type(s) : Argumentaires & propositions

PDF
Transmission Agricole : Rapport de préconisation

Type(s) : Argumentaires & propositions - Etudes

En voir plus dans l'espace ressources