Pour des
campagnes
vivantes

Accueil éducatif à la ferme et en milieu rural

Offrir un champ d’expériences et de découvertes aux groupes scolaires

Permettre de comprendre le vivant par une approche concrète, échanger sur des pratiques respectueuses de l’humain et de l’environnement, partager la passion du métier d’agriculteur.trice… Autant de motivations pour celles et ceux qui accueillent des groupes scolaires à la journée ou la demi-journée. L’accueil éducatif demande d’adapter son emploi du temps et ses activités, mais aussi de s’adapter à chaque groupe et chaque niveau scolaire.

Qu’est-ce que l’accueil éducatif à la ferme ?

Il s’agit d’accueillir du public sur sa ferme et de proposer des activités pédagogiques, dans le but de partager la passion du métier et de sensibiliser un large public aux enjeux de l’agriculture et de l’alimentation. Les fermes sont des supports pour faire découvrir des productions agricoles et, selon les lieux, des thèmes variés comme la saisonnalité, l’eau, l’énergie, le paysage, la biodiversité, la transformation…

“Pour nous, notre lieu de vie et de travail est un support idéal pour une éducation à la citoyenneté et à l’environnement”

La posture de l’accueillant.e

Attentifs aux pratiques agricoles respectueuses de la terre, du vivant, les agriculteurs.trices qui accueillent, désirent, au travers d’une pédagogie active, communiquer leur connaissance, leur savoir-faire, leur passion et leur place dans le milieu rural. Dans un monde où se posent de façon cruciale les problèmes environnementaux en relation avec les activités humaines, il y a urgence à recréer du lien avec la terre et à s’interroger sur la provenance de ce que nous mangeons.

Au-delà des accueils à la ferme, les agriculteurs.trices engagé.e.s dans cette démarche réalisent des interventions en classe et participent à faire de l’école un lieu d’expérimentation en matière d’économie circulaire, de protection de l’environnement et de la biodiversité. Ils.elles sont, à ce titre, appelé.e.s à intervenir sur les thématiques d’éducation à une alimentation durable, d’éducation au goût, de lutte contre le gaspillage alimentaire, de tri sélectif, de gestion des bio déchets, de gestion des ressources en eau et à participer à la création de jardins ou potagers, de ruches ou de nichoirs à oiseaux .

Découvrez le témoignage de Carole, agricultrice membre du CIVAM Racines 34.

Développer une activité d’accueil éducatif

Cette activité, qu’elle soit pensée dès le début d’une installation ou vue comme une diversification doit être réfléchie. Elle nécessite des compétences à différents niveaux (conception de projet, aménagement, préparation, animation, communication…), une réflexion sur ses motivations et capacités à accueillir et une définition de la posture à adopter.
Si vous êtes agriculteur.trice et que vous avez le projet d’accueillir du public sur votre ferme, nous pouvons vous accompagner, dans une démarche d’éducation populaire et de formation par les pairs : rencontres avec des accueillant.e.s, appui du réseau, rencontre avec les structures et les publics, échange de pratiques, analyse de situations….

Et chez vous ?

Des réseaux d’agriculteurs.trices accueillant.e.s se sont formalisés dans plusieurs départements, retrouvez directement toutes les informations les concernant sur notre carte des groupes CIVAM proposant de l’accueil.

Voir la carte

Articles

Vidéos – 3 regards sur l’accueil à la ferme

Développer une activité, un lieu, y vivre, y travailler. Et y recevoir. Ouvrir le champ aux clients, à des vacanciers de passages, des classes scolaires, des stagiaires, mais aussi aller un peu plus loin et accueillir des publics qui rencontrent des difficultés. Partager un moment, un repas, son métier, une technique, un regard sur le monde agricole et construire quelque chose de commun. Nathalie, Marie et Guilhem nous livrent trois témoignages sur l’accueil à la ferme, pourquoi on invite et ce qu’on reçoit.