Pour des
campagnes
vivantes

Les recommandations du CNA doivent inspirer la stratégie du gouvernement en matière d’accès à l’alimentation

Après un an de travail, le Conseil national de l’alimentation (CNA) a adopté mercredi 19 octobre son dernier avis « Prévenir et lutter contre la précarité alimentaire ». Sept organisations ayant participé aux travaux du CNA, appellent les pouvoirs publics et en particulier le gouvernement à s’inspirer des recommandations formulées dans cet avis pour orienter sa stratégie en matière d’accès à l’alimentation.

Un avis qui appelle à une approche systémique de la précarité alimentaire

Cet avis souligne notamment les limites du système d’aide alimentaire distributive pour répondre aux différents enjeux de la précarité alimentaire. Il appelle à une approche systémique de la précarité alimentaire et à un soutien plus fort – notamment par des financements publics pérennes – des initiatives complémentaires ou alternatives à l’aide alimentaire.

En ce sens, cet avis du CNA rejoint les enjeux soulevés depuis 2020 par les travaux du Comité de coordination de lutte contre la précarité alimentaire (Cocolupa). Il reconnaît également le rôle majeur de la restauration collective pour assurer l’accès à une alimentation de qualité et appelle à en renforcer son rôle.

Des recommandations clefs

Dans cet avis, le CNA formule 15 recommandations jugées comme « clefs ». Parmi celles-ci, les organisations soulignent :

  • Associer des citoyens et citoyennes, notamment des personnes en situation de précarité, dans leur diversité, à l’élaboration et à la validation des politiques de prévention et de lutte contre la précarité, à toutes les échelles de territoires.
  • Pour permettre à toutes et tous l’accès à une alimentation saine et durable, agir sur les ressources financières des ménages (salaires, minima sociaux y compris pour les jeunes, retraites…), y compris dans le cadre de politiques ambitieuses de création d’emplois.
  • S’assurer de la disponibilité d’une offre alimentaire de qualité pour tous et toutes dans tous les territoires et notamment les Outremers, les quartiers prioritaires et les zones rurales.
  • Reconnaître une exception agri-alimentaire au niveau européen et français, notamment dans le cadre des échanges commerciaux, afin de permettre d’éviter la spéculation sur les matières premières agricoles au niveau mondial.
  • Inscrire le droit à l’alimentation dans le droit français et européen et assurer les conditions de mise en oeuvre d’une démocratie alimentaire, pour garantir à chacun un accès à une alimentation saine, sûre, digne et durable.
  • Expérimenter la mise en place d’une sécurité sociale de l’alimentation au sein du régime général de sécurité sociale.
  • Créer un fonds permanent pour accompagner des initiatives de solidarités alimentaires ouvertes à toutes et tous visant à l’accès à une alimentation durable et de qualité ; s’inscrivant dans une dynamique émancipatrice par un investissement fort en animation pour un partage des savoirs sur l’alimentation.

Le Réseau Civam, la Confédération paysanne, VRAC, l’Union nationale des groupements des épiceries sociales et solidaires (UGESS), ATD Quart Monde, le Réseau Action Climat et le Réseau étudiant pour une société écologique et solidaire (RESES) considèrent que cet avis du CNA voté et adopté jeudi 19 octobre représente un socle solide pour engager de réelles politiques de l’alimentation qui s’attaqueront enfin à la précarité par une approche systémique et aurait toute sa place au sein de la Stratégie Pauvreté.

 

Pour aller plus loin : Consultez l’avis du CNA

 

Signataires

  • Le Réseau Civam,
  • La Confédération paysanne,
  • VRAC,
  • L’Union nationale des groupements des épiceries sociales et solidaires (UGESS),
  • ATD Quart Monde,
  • Le Réseau Action Climat
  • Le Réseau étudiant pour une société écologique et solidaire (RESES)

Contacts presse :
ATD Quart Monde : Emilie Perraudin / emilie.perraudin[at]atd-quartmonde.org / 06 28 61 69 05
Réseau Civam : Aurore Puel / aurore.puel[at]civam.fr / 06 41 03 31 35

 

Télécharger le communiqué en PDF

Les CIVAM en bref
Les CIVAM (Centres d’initiatives pour valoriser l’agriculture et le milieu rural) sont des groupes d’agriculteurs, d’agricultrices et d’acteurs du monde rural qui travaillent de manière collective à la transition agro-écologique. Les Civam constituent un réseau de près de 130 associations et qui œuvrent depuis 60 ans pour des campagnes vivantes. www.civam.org 

Articles similaires

Hypersensibilité au gluten : avantage aux produits paysans

Depuis 7 ans, des adhérents du BioCivam de l’Aude sont impliqués dans un projet de recherche participative sur le gluten dans les pains et les pâtes. Ses résultats montrent que l’utilisation de levain et la qualité de mouture importent plus  pour la digestibilité que l’ancienneté des variétés.

Alimentation
Favoriser l’entreprenariat féminin et les transitions agro écologiques : les femmes du réseau des CIVAM se mobilisent

Les 5èmes rencontres nationales « femmes et milieu rural » des Civam se tiendront les 7 et 8 Novembre 2022 dans la Vienne sur le thème “Femmes: entreprendre et faciliter les transitions en milieu rural!”. Rassemblant monde agricole, rural et mobilisant l’éclairage de la recherche, cet événement sera également ouvert au grand public pour questionner les représentations, partager des initiatives et proposer des solutions.

Évènement
Genre
Presse
La précarité alimentaire, oubliée du projet de loi finances

Avec InPACT, nous sommes conscients que la précarité des consommateurs fait écho à celle des producteurs et met en exergue l’impasse de notre système alimentaire.
Alors que la lutte contre la précarité alimentaire fait l’objet d’une trop faible ambition dans le projet de loi de finances, nous appelons au financement d’expérimentations locales de sécurité sociale de l’alimentation.

Alimentation
Presse
Le film “La part des autres” au festival ALIMENTERRE – du 15 octobre au 30 novembre 2022

Produit par le Réseau CIVAM en 2019, le film La Part des Autres a été sélectionné pour l’édition 2022 du Festival Alimenterre. Vous souhaitez connaître le festival, découvrir le film, organiser une projection-débat, trouver une projection près de chez vous ? Toutes les infos sont ici !

Alimentation
Évènement
Plan de Résilience Agricole : le soutien indispensable aux systèmes agricoles économes et autonomes

A la veille de leur Commission régionale Agro-Environnementale, 6 organisations agricoles et environnementales bretonnes se mobilisent sur les enjeux du plan de résilience agricole et le soutien aux systèmes économes en intrants.

Signataires : CIVAM Bretagne; Confédération Paysanne Bretagne ; Fédération Régionale des AgroBiologistes de Bretagne ; Réseau Cohérence ; Eau et Rivières de Bretagne ; Bretagne Vivante

Presse
Propositions
Il n’y a pas de baguette magique contre la précarité alimentaire

“Une réforme profonde de notre système alimentaire est nécessaire”

En réaction à la “baguette à 29cts”, nous lançons un appel pour une politique publique agricole et alimentaire cohérente, ambitieuse, durable et citoyenne, qui ne laisse pas le marché segmenter la population sur une activité aussi vitale et aussi profondément sociale que celle de se nourrir.
Non, il n’y a aucune alimentation qui est « bien assez bonne » pour les plus pauvres ! Non, nous ne pouvons pas cautionner l’étranglement des producteurs au nom du pouvoir d’achat!

Alimentation
Presse