Pour des
campagnes
vivantes

Les Civam 2030 : une démarche participative pour co-construire votre réseau idéal de demain

Texte

 

Les Civam 2030 : qu’est-ce que c’est ?

C’est une démarche participative du réseau qui vise à construire notre projet commun à l’horizon 2030.

Elle prend la forme d’un ensemble de travaux participatifs qui sont conduits durant toute l’année 2021 pour répondre aux nombreuses questions qui se posent : « Quel bilan de l’organisation de Réseau Civam ? », « En quoi son projet est pertinent, cohérent, efficace ? », « Quels sont les enjeux de la prochaine décennie ? », « Quel réseau idéal en 2030 ? », « Que pouvons nous faire pour y parvenir ? »…

L’aboutissement de la démarche sera la production d’un projet stratégique pour la prochaine décennie, co-construit et partagé avec le réseau, avec une nouvelle organisation cohérente avec ce projet.

 

Découvrir la démarche en 2 minutes

 

Pourquoi c’est le bon moment ?

Ces dernières années, le réseau des Civam a gagné en reconnaissance, et donc en pouvoir d’attraction. Si des nouveaux groupes partagent ce projet stratégique, il sera plus facile pour eux de rejoindre le réseau, et pour nous de les accueillir. D’où l’enjeu d’avoir un projet stratégique partagé, clair et accessible à tous.

De plus, le Réseau a l’opportunité de porter une voix collective forte pour consolider son identité et sa capacité à répondre aux sollicitations des pouvoirs publics et des autres partenariats.

Enfin, nous sommes dans une période charnière de grands programmes pluriannuels : Réseau Civam va bientôt déposer un nouveau Programme de Développement Agricole et Rural auprès de l’Etat pour la période 2022 – 2027, qui constitue un financement structurant pour le réseau. La période permet donc de se projeter : où souhaitons-nous être en 2030 ? Qu’est-ce que l’on veut faire collectivement ?

 

Quelles étapes ?

La démarche Les Civam 2030 est construite en 4 étapes et rythmée par 3 temps forts :

Détail des étapes :
  • 1. Cadrage

    Réalisée fin 2020 et finalisée début 2021, elle nous a permis de définir les objectifs, les modalités participatives et d’établir un premier calendrier.

  • 2. Etat des lieux et diagnostic

    Cette étape vise à répondre à 3 questions :

    • Quel rôle et utilité de la structure nationale ? Vous avez déjà répondu à cette première question lors de l’Assemblée Générale Extraordinaire et vous pouvez retrouver les principaux résultats à travers les 6 grandes missions de la structure nationale attendues par le réseau.
    • En quoi notre projet est cohérent, pertinent, efficace ? Pour répondre à cette question, nous avons engagé l’évaluation du principal instrument financier de Réseau Civam : son Programme de Développement Agricole et Rural (PDAR). Ce travail est en cours en collaboration étroite avec des représentants du comité des régions et des partenaires extérieurs.
    • Quel bilan de notre organisation ? Il est possible de répondre à cette question à travers la vie des commissions thématiques, ou en répondant directement à l’enquête réseau. Les résultats seront partagés lors la prochaine assemblée générale : n’hésitez pas à vous inscrire.
  • 3. Prospective stratégique

    Elle démarrera avec l‘assemblée générale du 16 juin 2021. Dans un premier temps, la prospective visera à répondre aux questions suivantes : quels sont les enjeux de la prochaine décennie et quel réseau idéal en 2030 pour y répondre ?

    L’assemblée générale est également l’occasion de proposer sa candidature pour rejoindre le conseil d’administration, qui sera mobilisé pour la suite des travaux.

  • 4. Définition du projet stratégique

    Elle démarrera dès la rentrée de septembre.

    C’est l’étape de construction du projet stratégique, qui sera préparé dans un périmètre plus resserré, et plus opérationnel avec le conseil d’administration nouvellement élu et le comité des régions : quels objectifs opérationnels pour 2030 ? Quels moyens et quelle organisation pour y répondre ? Les échelons nationaux et régionaux s’attacheront donc à proposer et planifier les grandes étapes, les balises, les objectifs opérationnel de ce projet.

    Le projet stratégique sera ensuite partagé et enrichi avec l’ensemble du réseau lors des journées nationales du 8 au 10 novembre à Mèze, organisées en collaboration avec la FR Civam Occitanie. Cette dernière étape permettra de travailler à son articulation local – régional – national.

Voir les premiers résultats

 

 

Comment participer ?

Les CIVAM 2030 est le projet stratégique de l’ensemble du réseau. La démarche est envisagée dans une approche ascendante avec les salariés et administrateurs locaux avec la possibilité de 4 voies de contribution :

  • Les instances (groupes locaux, FRCIVAM)
  • La participation aux temps forts de la vie associative (AG, Journées Nationales…)
  • Par une implication directe en rejoignant le Conseil d’Administration
  • En répondant à l’enquête en ligne

 

Retrouvez les résultats de l’enquête en ligne

 

Qui contacter pour en savoir plus ?

 

                                                    
Prunelle Besson                                               Alexis Demarguerye
Directrice Réseau Civam                                Coordinateur Transition Agro-écologique
prunelle.besson@civam.org                          alexis.demarguerye@civam.org

 

Articles similaires

Déserts, marécages et bourbiers alimentaires : de quoi parle-t-on ?

Le terme a émergé dans le courant des années 1990 en Grande Bretagne et a été popularisé en Amérique du Nord au point d’être aujourd’hui utilisé sur l’ensemble des continents. Ces travaux ont fortement contribué à mettre sur la scène publique les problèmes d’inégalités d’accès à l’alimentation. Bien qu’il soit aussi critiqué, ce terme émerge aujourd’hui dans le débat public en France. Que recouvre-t-il ? Est-il adapté au contexte français ? Quelles sont ses limites et alternatives ?

Alimentation
De ferme en ferme® Des nouveautés pour cette 31ème édition record !

Communiqué de Presse – Revenus, pratiques et mobilisations agricoles occupent la scène médiatique de ces derniers mois notamment pendant le Salon de l’Agriculture. Si ce dernier amène la ferme en ville, quoi de mieux que découvrir le monde agricole en allant à la rencontre des paysan.ne.s directement chez eux.elles. Le réseau Civam lance la nouvelle édition de son opération pédagogique De Ferme en Ferme®. Plus de 650 fermes participent (un record depuis sa création !) et font la démonstration qu’une agriculture durable respectueuse de l’environnement, viable pour les paysans et nourricière pour tous est possible. 300 000 visites pendant le week-end sont attendues pour cette 31ème édition sous de nouveaux horizons.

Le 11 mars 2024

Accueil
Presse
Les Civam au Salon de l’agriculture 2024 : retour en images

Des récompenses aux interventions médiatiques en passant par des rencontres politiques… les Civam ont participé à de nombreux temps forts du Salon International de l’Agriculture 2024.

Évènement
Carav’alim : un mouvement d’éducation populaire pour le droit à l’alimentation

Depuis fin janvier s’est élancée la Carav’alim, un projet collectif de construction d’un mouvement d’éducation populaire pour le droit à l’alimentation. De la Drôme au Finistère, en passant par la Saône-et-Loire et la Haute-Garonne, la Carav’alim a fait escale ces dernières semaines en ville comme à la campagne afin de réunir celles et ceux qui œuvrent en faveur du droit à l’alimentation.

Alimentation
Projet de loi agricole : un texte enfin finalisé mais toujours insuffisant pour renouveler les générations agricoles

3 mars 2024 – Communiqué des organisations paysannes et citoyennes expertes de lʼaccompagnement à lʼinstallation-transmission agricoles

Une nouvelle étape a été franchie dans le processus PLOAA lancé en 2022 par Emmanuel Macron : la version finale du projet de loi a été présentée pour avis au Conseil dʼEtat la semaine dernière. Plus de 14 000 fermes ont disparu sur nos territoires depuis le lancement officiel du processus PLOAA par Emmanuel Macron il y a 18 mois, en septembre 2022. Si le projet de loi était adopté en lʼétat, nous ne pourrons éviter la poursuite de lʼhémorragie, et dès 2030, nous pourrions passer la barre des moins de 400 000 agriculteurs contre 496 000 en 2020 (Terre de Liens, 2023). Poursuivant leur mobilisation, nos organisations analysent le contenu de ce projet de loi et détaillent les amendements nécessaires pour que la loi qui sera finalement adoptée permette dʼatteindre ses propres objectifs.

Agriculture durable
Presse