Pour des
campagnes
vivantes

Les Civam 2030 : une démarche participative pour co-construire votre réseau idéal de demain

Texte

 

Les Civam 2030 : qu’est-ce que c’est ?

C’est une démarche participative du réseau qui vise à construire notre projet commun à l’horizon 2030.

Elle prend la forme d’un ensemble de travaux participatifs qui sont conduits durant toute l’année 2021 pour répondre aux nombreuses questions qui se posent : « Quel bilan de l’organisation de Réseau Civam ? », « En quoi son projet est pertinent, cohérent, efficace ? », « Quels sont les enjeux de la prochaine décennie ? », « Quel réseau idéal en 2030 ? », « Que pouvons nous faire pour y parvenir ? »…

L’aboutissement de la démarche sera la production d’un projet stratégique pour la prochaine décennie, co-construit et partagé avec le réseau, avec une nouvelle organisation cohérente avec ce projet.

 

Découvrir la démarche en 2 minutes

 

Pourquoi c’est le bon moment ?

Ces dernières années, le réseau des Civam a gagné en reconnaissance, et donc en pouvoir d’attraction. Si des nouveaux groupes partagent ce projet stratégique, il sera plus facile pour eux de rejoindre le réseau, et pour nous de les accueillir. D’où l’enjeu d’avoir un projet stratégique partagé, clair et accessible à tous.

De plus, le Réseau a l’opportunité de porter une voix collective forte pour consolider son identité et sa capacité à répondre aux sollicitations des pouvoirs publics et des autres partenariats.

Enfin, nous sommes dans une période charnière de grands programmes pluriannuels : Réseau Civam va bientôt déposer un nouveau Programme de Développement Agricole et Rural auprès de l’Etat pour la période 2022 – 2027, qui constitue un financement structurant pour le réseau. La période permet donc de se projeter : où souhaitons-nous être en 2030 ? Qu’est-ce que l’on veut faire collectivement ?

 

Quelles étapes ?

La démarche Les Civam 2030 est construite en 4 étapes et rythmée par 3 temps forts :

Détail des étapes :
  • 1. Cadrage

    Réalisée fin 2020 et finalisée début 2021, elle nous a permis de définir les objectifs, les modalités participatives et d’établir un premier calendrier.

  • 2. Etat des lieux et diagnostic

    Cette étape vise à répondre à 3 questions :

    • Quel rôle et utilité de la structure nationale ? Vous avez déjà répondu à cette première question lors de l’Assemblée Générale Extraordinaire et vous pouvez retrouver les principaux résultats à travers les 6 grandes missions de la structure nationale attendues par le réseau.
    • En quoi notre projet est cohérent, pertinent, efficace ? Pour répondre à cette question, nous avons engagé l’évaluation du principal instrument financier de Réseau Civam : son Programme de Développement Agricole et Rural (PDAR). Ce travail est en cours en collaboration étroite avec des représentants du comité des régions et des partenaires extérieurs.
    • Quel bilan de notre organisation ? Il est possible de répondre à cette question à travers la vie des commissions thématiques, ou en répondant directement à l’enquête réseau. Les résultats seront partagés lors la prochaine assemblée générale : n’hésitez pas à vous inscrire.

  • 3. Prospective stratégique

    Elle démarrera avec l‘assemblée générale du 16 juin 2021. Dans un premier temps, la prospective visera à répondre aux questions suivantes : quels sont les enjeux de la prochaine décennie et quel réseau idéal en 2030 pour y répondre ?

    L’assemblée générale est également l’occasion de proposer sa candidature pour rejoindre le conseil d’administration, qui sera mobilisé pour la suite des travaux.

  • 4. Définition du projet stratégique

    Elle démarrera dès la rentrée de septembre.

    C’est l’étape de construction du projet stratégique, qui sera préparé dans un périmètre plus resserré, et plus opérationnel avec le conseil d’administration nouvellement élu et le comité des régions : quels objectifs opérationnels pour 2030 ? Quels moyens et quelle organisation pour y répondre ? Les échelons nationaux et régionaux s’attacheront donc à proposer et planifier les grandes étapes, les balises, les objectifs opérationnel de ce projet.

    Le projet stratégique sera ensuite partagé et enrichi avec l’ensemble du réseau lors des journées nationales du 8 au 10 novembre à Mèze, organisées en collaboration avec la FR Civam Occitanie. Cette dernière étape permettra de travailler à son articulation local – régional – national.

  • Voir les premiers résultats

     

     

    Comment participer ?

    Les CIVAM 2030 est le projet stratégique de l’ensemble du réseau. La démarche est envisagée dans une approche ascendante avec les salariés et administrateurs locaux avec la possibilité de 4 voies de contribution :

    • Les instances (groupes locaux, FRCIVAM)
    • La participation aux temps forts de la vie associative (AG, Journées Nationales…)
    • Par une implication directe en rejoignant le Conseil d’Administration
    • En répondant à l’enquête en ligne

     

    Retrouvez les résultats de l’enquête en ligne

     

    Qui contacter pour en savoir plus ?

     

                                                        
    Prunelle Besson                                               Alexis Demarguerye
    Directrice Réseau Civam                                Coordinateur Transition Agro-écologique
    prunelle.besson@civam.org                          alexis.demarguerye@civam.org

     

    Articles similaires

    Les groupes de femmes Civam, catalyseurs d’émancipation et de transition agroécologique

    En 2019, une étude exploratoire réalisée au Civam 44 dans le cadre du projet Transaé a démontré que la participation d’agricultrices à un groupe de femmes a facilité la mise en place de changements en lien avec la transition agroécologique dans les exploitations. Ces résultats ont amené la question suivante : qu’en est-il des autres groupes de femmes Civam ?

    Étude sur le rôle des groupes de femmes de Civam en non mixité choisie, par Flora Dupuy dans le cadre de son mémoire de fin d’études.

    Genre
    Femmes victimes de violences – Accueillir à la ferme, une alternative à l’hébergement d’urgence en hôtel

    L’accueil à la ferme est une pratique bien établie pour le Civam 29 qui accompagne un noyau d’accueillant dans la définition de leur projet, la mise en place de partenariats avec des structures sociales et l’analyse de leurs pratiques.
    Accueillir des femmes qui fuient le domicile conjugal, en particulier, ne s’improvise pas. Retour sur 5 années de réflexion collective, en lien avec les services du département.

    Accueil
    Les systèmes pâturants offrent une voie d’avenir aux fermes laitières et à leur transmission

    L’analyse des différences de résultats 2019 entre les systèmes pâturants* des fermes CIVAM et la moyenne des fermes laitières du Grand Ouest représentée par le RICA (Réseau d’Information Comptable Agricole) met en évidence une différence de stratégie économique : produire de la richesse pour rémunérer du travail ou capitaliser pour produire du volume. Alors que 50 % des éleveurs et des éleveuses cesseront leur activité dans les 15 prochaines années, ces stratégies ont des impacts déterminants sur l’avenir des systèmes laitiers, la transition agro-écologique et le développement de campagnes vivantes.

    Presse
    Accompagnement concerté d’agriculteur.rices fragilisé.e.s vers l’autonomie | Réseau Civam & Solidarité Paysans

    Lancé en janvier 2021 dans six territoires, mis en oeuvre par des équipes locales Solidarité Paysans et des groupes Civam, le projet Accordaé (Accompagnement concerté pour réduire les difficultés par l’agriculture autonome et économe) s’attache à prendre en charge de manière collective et concertée des situations difficiles d’agriculteur.rices pour les améliorer ensemble en les abordant par le versant travail et par la construction-amélioration de situations et dispositifs d’accompagnement.

    Accompagnement
    Confinement des volailles : Réseau Civam prend position pour les élevages paysans

    Depuis l’arrêté ministériel du 4 novembre 2021 dernier, tous les élevages de volailles de France métropolitaine se doivent d’enfermer leurs animaux, le ministre de l’agriculture ayant requalifié le risque lié à l’Influenza Aviaire à la hausse pour lutter contre sa propagation en limitant au maximum le contact avec la faune sauvage. Toutes les volailles, qu’elles soient labellisées ou non, passeront désormais les 2/3 de leur vie enfermées. Les conséquences sont désastreuses pour les élevages paysans de volailles plein air qui ne sont ni les responsables, ni les plus à risques.

    Presse
    Femmes paysannes: Freins et leviers pour s’installer en agriculture.  

    Depuis 20 ans, la proportion de femmes cheffes d’exploitation tourne autour de 25% et les femmes ne représentaient que 29% des nouvelles installées de moins de 40 ans en 2014… En 2019, seules 29,5% des exploitations comptaient au moins une femme à leur tête. Alors quels sont les freins à l’installation des femmes en agriculture paysanne ? Quels leviers mobiliser et quelles préconisations pour changer la donne, que ce soit au niveau individuel, niveau associatif et syndical ou au niveau institutionnel ?

    Genre
    Installation - Transmission
    Propositions