Pour des
campagnes
vivantes

Quel projet politique pour le réseau des Civam ?

Aurélien Leray, président de Réseau Civam et paysan, nous parle du projet politique et des valeurs que porte le réseau des Civam. Une vidéo tournée en Novembre 2021 à l’occasion des journées nationales des Civam à Mèze en Occitanie

Transmission & Installation

D’abord il y un enjeu fort d’arriver à faire transmettre les fermes, et à s’intéresser au projet de transmission de tous les futurs cédants… Et il y en a un sacré paquet là dans les dix ans à venir. Donc ça d’un côté, et de l’autre il faut donner envie à tous, a beaucoup de jeunes de s’installer.  L’enjeu pour nous, ce n’est pas juste « une transmission pour une installation », c’est d’être plus ambitieux que ça. C’est d’arriver à avoir plus d’installations que de transmissions, en réfléchissant à améliorer la valeur ajoutée sur les fermes pour créer plus d’emplois.

Agriculture durable & Alimentation durable

Un autre enjeu c’est l’agriculture durable et l’alimentation durable et de connecter ses deux choses-là.  Une agriculture sans pesticides, sans chimie, sans engrais de synthèse… où on parle d’autonomie sur les territoires.  Les ressources mobilisées par la ferme pour produire des denrées alimentaires elles viennent du territoire : soit de la ferme même, soit dans un rayon de 10, 15, 20 km.  Il y a une cohérence à trouver, mais que ça se soit présent et pas qu’on importe du soja.  Et une alimentation saine et de qualité pour tout le monde. On à la sécurité sociale, on peut très bien imaginer une Sécurité Sociale de l’Alimentation, c’est en cours.

 

Un monde équitable et égalitaire

Et enfin l’égalité hommes/femmes femmes/hommes qui serait mouvante qui serait réelle  et mouvante c’est à dire que tous les rapports de domination il faut les questionner en permanence.  A partir du moment ils ont existé, ils sont quand même présents et donc il faut arriver à créer les espaces pour continuer de projeter un monde équitable et égalitaire Et ça c’est notre projet politique à Réseau Civam.

 

Les valeurs du réseau Civam : Education populaire, bienveillance et collaboration

Travailler en permanence sur l’égalité hommes femmes et la déconstruction des rapports de domination et ben ça colle vachement avec toute notre culture d’éducation populaire, qu’on a depuis maintenant 60.

C’est un réseau où moi quand j’y suis rentré, j’ai appris à pas émettre de jugement de valeur. A rester bienveillant et à l’écoute.

Et c’est un réseau qui arrive à le faire à l’échelle des groupes, à l’échelle régionale dans avec les Fédérations Régionales qui rayonnent auprès des différents élus et des Fédération Départementales qui fédèrent leurs groupes. Et on arrive à le faire au niveau national avec d’autres partenaires.

Et cette bienveillance permanente et cette recherche d’écoute active, et bien elle est précieuse et elle va être un superbe outil pour mettre en place tout ce projet politique.

Articles similaires

Plan de Résilience Agricole : le soutien indispensable aux systèmes agricoles économes et autonomes

A la veille de leur Commission régionale Agro-Environnementale, 6 organisations agricoles et environnementales bretonnes se mobilisent sur les enjeux du plan de résilience agricole et le soutien aux systèmes économes en intrants.

Signataires : CIVAM Bretagne; Confédération Paysanne Bretagne ; Fédération Régionale des AgroBiologistes de Bretagne ; Réseau Cohérence ; Eau et Rivières de Bretagne ; Bretagne Vivante

Presse
Propositions
Femmes paysannes: Freins et leviers pour s’installer en agriculture.  

Depuis 20 ans, la proportion de femmes cheffes d’exploitation tourne autour de 25% et les femmes ne représentaient que 29% des nouvelles installées de moins de 40 ans en 2014… En 2019, seules 29,5% des exploitations comptaient au moins une femme à leur tête. Alors quels sont les freins à l’installation des femmes en agriculture paysanne ? Quels leviers mobiliser et quelles préconisations pour changer la donne, que ce soit au niveau individuel, niveau associatif et syndical ou au niveau institutionnel ?

Genre
Installation - Transmission
Propositions
Transmission et renouvellement des générations en agriculture : l’agriculture citoyenne interpelle les candidat·es aux élections régionales

Faire débattre de la transmission des fermes pendant les élections régionales, un pari tenu pour le pôle InPACT. Fortes de plus de quinze ans de travail collectif sur l’installation et la transmission dans les régions, les structures d’InPACT (Réseau Civam, Fadear, Terre de liens et InterAfocg) ont construit ensemble depuis 2020 un plaidoyer commun pour faire émerger la question de la transmission des fermes comme enjeu majeur des élections régionales.

Installation - Transmission
Propositions
[Témoignage] Pourquoi et comment concevoir ses rotations sans glyphosate ?

Vivien Grandin, éleveur polyculteur à Montravers, dans les Deux-Sèvres (79) gère ses systèmes de cultures sans avoir recours au glyphosate.
Il présente son retour d’expérience au travers d’un témoignage vidéo.

Agriculture durable
Vidéo
PAC 2023 : les Civam proposent de nouvelles mesures pour la transition agroécologique !

Les négociations sur la réforme de la PAC battent leur plein. Dans ce contexte, les Civam, force de proposition en matière de transition agroécologique, ont fait des préconisations pour des mesures propres à soutenir les paysannes et les paysans qui souhaitent faire évoluer leurs fermes vers des systèmes plus économes et plus autonomes.

Dans la lignée des MAEC (Mesures Agro Environnementales et Climatiques) Système actuelles, nous proposons des mesures systémiques, progressives, établies sur la base de contrats pluriannuels et ouvertes sur tout le territoire pour accompagner les exploitations agricoles vers l’agroécologie.  

Agriculture durable
Propositions
Faire le pari de l’agriculture de groupe pour la prochaine PAC

La PAC actuelle ne parvient pas à apporter une réponse satisfaisante aux enjeux agricoles actuels (dérèglement climatique; pollution des sols, de l’eau, de l’air; érosion de la biodiversité; désertification du monde rural…). Réussir cette mutation nécessite de miser prioritairement sur l’accompagnement des collectifs locaux en marche vers une agriculture plus durable… C’est avec cet objectif que les réseaux Civam, Cuma et Trame ont fait des propositions pour la nouvelle PAC et notamment, sur les dispositifs d’accompagnement et d’expérimentation.  Des transformations qui appellent des réponses multiples qui seront plus pertinentes si elles sont élaborées par des collectifs d’agriculteurs et de ruraux.

Propositions
Vidéo