Pour des
campagnes
vivantes

Pas d’aide à la transition agro-écologique pour la production de légumes frais dans la future PAC

Lors du CSO du 13 juillet dernier, le Ministre de l’Agriculture donnait ses derniers arbitrages pour la première version du Plan Stratégique National, déclinaison française de la future PAC. Le réseau des CIVAM déplore que la France n’ait pas retenu de MAEC « Système Maraichers Diversifiés » qui aurait permis d’orienter la production de légumes frais vers des systèmes maraichers diversifiés, économes et autonomes.

Systèmes maraîchers : les grands oubliés de la transition agro-écologique

Alors que les scandales éclatent au sujet de la « francisation » de fruits et légumes importés, que les enjeux en terme d’accès pour tous à une alimentation saine et choisie sont plus que jamais sur le devant de la scène, que de plus en plus de porteurs de projet d’installation s’orientent vers le maraichage et que la production de légumes et de fruits frais doit aussi s’engager vers des pratiques plus vertueuses d’un point de vue environnemental, la proposition de créer une MAEC Systèmes Maraichers Diversifiés portée par les CIVAM n’a pas été intégrée au menu des mesures agroenvironnementales et climatiques proposé par le Ministère de l’Agriculture pour le PSN Français.

Les MAEC Systèmes ont pourtant fait leurs preuves lorsqu’elles ont été mobilisées de manière ambitieuse pour engager les fermes vers des systèmes plus économes et plus autonomes, comme ce fut le cas des mesures polyculture élevage dans certaines Régions. Or la production de fruits et de légumes doit aussi évoluer pour être plus économe en eau et en intrants, pour favoriser la biodiversité, pour assurer l’accès à des produits sains et de qualité pour les consommateurs… Nous prenons acte de la mise en place d’une aide couplée pour les petites structures maraichères, mais force est de constater que la future PAC française fait l’impasse sur un outil qui permettrait de réorienter les modes de production de ces systèmes vers plus de résilience et de durabilité. Alors que le ministère souhaite que le menu des MAEC puisse couvrir les besoins du terrain, ce choix nous parait difficilement justifiable.

Les systèmes maraichers diversifiés ne sont peut-être plus les grands oubliés de la PAC mais ils sont les grands oubliés de la transition agro-écologique.

 

Télécharger le communiqué de presse

 

Contacts presse :

  • Solange Follet : 06 58 46 81 83
  • Nicolas Verzotti : 06 98 47 40 81

 

Articles similaires

Les systèmes pâturants, plus résilients face aux crises énergétiques

L’Observatoire technico-économique du Réseau CIVAM, compare chaque année les performances des fermes engagées en agriculture durable, avec celles des exploitations laitières moyennes du Grand Ouest. La nouvelle édition 2022 vient de paraître, et démontre que les systèmes pâturants* sont plus résilients en cas de crise énergétique.

Agriculture durable
Presse
Les recommandations du CNA doivent inspirer la stratégie du gouvernement en matière d’accès à l’alimentation

Après un an de travail, le Conseil national de l’alimentation (CNA) a adopté mercredi 19 octobre son dernier avis « Prévenir et lutter contre la précarité alimentaire ». Sept organisations ayant participé aux travaux du CNA, appellent les pouvoirs publics et en particulier le gouvernement à s’inspirer des recommandations formulées dans cet avis pour orienter sa stratégie en matière d’accès à l’alimentation.

Alimentation
Presse
Favoriser l’entreprenariat féminin et les transitions agro écologiques : les femmes du réseau des CIVAM se mobilisent

Les 5èmes rencontres nationales « femmes et milieu rural » des Civam se tiendront les 7 et 8 Novembre 2022 dans la Vienne sur le thème “Femmes: entreprendre et faciliter les transitions en milieu rural!”. Rassemblant monde agricole, rural et mobilisant l’éclairage de la recherche, cet événement sera également ouvert au grand public pour questionner les représentations, partager des initiatives et proposer des solutions.

Évènement
Genre
Presse
La précarité alimentaire, oubliée du projet de loi finances

Avec InPACT, nous sommes conscients que la précarité des consommateurs fait écho à celle des producteurs et met en exergue l’impasse de notre système alimentaire.
Alors que la lutte contre la précarité alimentaire fait l’objet d’une trop faible ambition dans le projet de loi de finances, nous appelons au financement d’expérimentations locales de sécurité sociale de l’alimentation.

Alimentation
Presse
Plan de Résilience Agricole : le soutien indispensable aux systèmes agricoles économes et autonomes

A la veille de leur Commission régionale Agro-Environnementale, 6 organisations agricoles et environnementales bretonnes se mobilisent sur les enjeux du plan de résilience agricole et le soutien aux systèmes économes en intrants.

Signataires : CIVAM Bretagne; Confédération Paysanne Bretagne ; Fédération Régionale des AgroBiologistes de Bretagne ; Réseau Cohérence ; Eau et Rivières de Bretagne ; Bretagne Vivante

Presse
Propositions
Il n’y a pas de baguette magique contre la précarité alimentaire

“Une réforme profonde de notre système alimentaire est nécessaire”

En réaction à la “baguette à 29cts”, nous lançons un appel pour une politique publique agricole et alimentaire cohérente, ambitieuse, durable et citoyenne, qui ne laisse pas le marché segmenter la population sur une activité aussi vitale et aussi profondément sociale que celle de se nourrir.
Non, il n’y a aucune alimentation qui est « bien assez bonne » pour les plus pauvres ! Non, nous ne pouvons pas cautionner l’étranglement des producteurs au nom du pouvoir d’achat!

Alimentation
Presse