Pour des
campagnes
vivantes

Elections Régionales : les recommandations du Pôle InPACT pour la transmission et le renouvellement des générations en agriculture

Entre 2000 et 2017, plus d’un tiers des exploitations agricoles a disparu en France et la main-d’œuvre agricole permanente a diminué de 30 %. Pour les régions, l’enjeu du renouvellement et de l’augmentation des actifs n’est pas simplement agricole, il est aussi économique et social. Les conseils régionaux peuvent beaucoup pour l’installation et la transmission agricoles. Les structures du réseau agricole et citoyen InPACT, fortes de plus de quinze ans de travail sur ce sujet dans les régions, proposent leurs recommandations.

 

 

        

 

Transmission des exploitations agricoles : un constat d’urgence

En France, seuls 50 % des agriculteurs et agricultrices partant à la retraite transmettent leur exploitation, le reste part à l’agrandissement sans créer plus d’emplois. D’ici à 2026, 45 % vont cesser leur activité !

L’enjeu de la transmission agricole est donc crucial : il est à la fois une urgence économique et sociale, pour créer de l’activité et de l’emploi et contribuer au dynamisme des territoires ruraux, mais aussi une urgence environnementale et sociétale, pour répondre aux aspirations croissantes des citoyens pour une alimentation de proximité et de qualité et des modes de productions durables et respectueux de l’environnement.

 

Le rôle décisif des régions dans le renouvellement des actifs agricoles

La priorité des politiques publiques a jusqu’ici été donnée au soutien du parcours à l’installation pour les nouveaux agriculteurs et agricultrices. Malgré ces efforts, les taux de remplacement restent trop faibles, ne serait-ce que pour garantir un renouvellement des actifs.

Les régions doivent donc également adopter une action politique forte en faveur de la transmission des exploitations agricoles afin de garantir le renouvellement et l’accroissement de ces actifs. En facilitant la transmission des fermes, les régions agissent pour leur territoire bien au-delà du domaine agricole :

 

Trois piliers pour une stratégie volontariste des régions

 

Actrices de l’installation et de la transmission en agriculture, les structures du réseau InPACT font le constat que l’action des conseils régionaux pourrait être renforcée sur trois points :

  1. Miser sur l’accompagnement dans la durée du binôme cédant·e-repreneur·se

  2. Créer des dispositifs complets facilitant la transmission du foncier agricole

  3. Faire de la région un acteur central des politiques d’installation-transmission à tous les niveaux (européen, national, régional et local)

Ces recommandations sont tirées de notre travail de terrain ainsi que de l’analyse des dispositifs déjà existants dans certaines régions, dont plusieurs pourraient être généralisés. Elles sont à retrouver de manière plus exhaustive dans notre argumentaire « Renouveler les actifs agricoles en transmettant les exploitations : une priorité des régions au service de leurs ambitions agroécologiques, économiques et alimentaires ».

 

Argumentaire disponible ici

 

 

Les élections régionales en ligne de mire

À l’occasion des élections régionales, les structures du réseau InPACT souhaitent interpeller les candidat·es afin qu’ils portent des politiques publiques ambitieuses en faveur de la transmission agricole. InPACT se tient à disposition des candidat·es et des nouvelles équipes pour les accompagner et faire de la transmission une question d’intérêt général, portée et incarnée par les conseils régionaux.

 

Découvrez notre communiqué de presse

 

Contact presse :

  • Aude Vidal, Pôle InPACT – contact@pole-inpact.fr, 06 24 97 94 84

 

Sources et liens

 

Publications InPACT en lien avec la transmission agricole :

 

Articles similaires

Du balai, les doryphores !

Dans le cadre du volet sur l’autoconstruction de matériel de maraîchage du projet FEADER “PimAB: Pratiques Innovantes en Maraichage Bio”, Civam Agribio 05 a développé, avec l’Atelier Paysan et Toutomarto, un prototype de machine à balayer les doryphores : le landoryfort.

Agriculture durable
PAC : Le changement d’échelle agro-écologique passe par l’agriculture de groupe

Les concertations s’achèvent pour l’élaboration du Plan Stratégique National (PSN) sur le premier pilier de la future PAC et les discussions sur le second vont commencer. Pour la FNCuma, Trame et Réseau Civam, les collectifs locaux d’agriculteurs sont des laboratoires d’innovations sociales, organisationnelles et techniques. Et il est temps qu’ils intègrent l’architecture de la future PAC.

Presse
Projet lauréat : pour un accès digne à l’alimentation durable et de qualité

Le projet TerritoireS à VivreS est lauréat du plan de relance “lutte contre la pauvreté” ! Réseau CIVAM s’associe avec Réseau Cocagne, Secours Catholique, VRAC et l’UGESS pour expérimenter pendant 2 ans de nouvelles manières de lutter contre la précarité alimentaire en considérant toute la chaîne alimentaire, des lieux de productions aux lieux de mobilisation citoyenne.

Alimentation
Partenariats
Presse
Tribune commune pour une autre PAC

Réseau Civam est signataire d’une tribune élaborée conjointement avec le collectif Pour Une Autre Pac, 46 organisations paysannes, environnementales, de bien-être animal, de solidarité internationale et de citoyens-consommateurs.

Presse
Changement à la direction de Réseau Civam

Après 5 années passées à Réseau CIVAM, Vincent DULONG quitte ses fonctions de directeur ce vendredi 2 avril.

Il aura conduit la fusion avec les administrateurs/trices des 3 structures nationales (AFIP, RAD et FNCIVAM), puis accompagné avec l’équipe nationale le renforcement du modèle économique, la consolidation des liens avec le réseau, le développement des partenariats et bien évidemment la structuration de la nouvelle organisation.