Pour des
campagnes
vivantes

Des ressources pour “Innover par et avec les Usager.es”

Après 3 années consacrées à accompagner et explorer d’autres manières d’innover en agriculture, la Mobilisation collective pour le développement rural (MCDR) UsageR·E·s touche à sa fin. Découvrez les nombreuses ressources issues du projet

Ces derniers mois, les 8 partenaires du projet – l’Atelier paysan, l’Atelier des Jours à Venir, Réseau CIVAM, Cap Rural, Gaec & Sociétés, RENETA, Réseau des AMAP Ile-de-France, Solidarité Paysans – appuyés par l’ADIR ont analysé leurs pratiques et tiré des enseignements de leurs actions. Ils ont également produit des préconisations politiques ainsi que de nombreuses ressources sur les différents axes forts du projet

Découvrez en plus sur le projet Usager·e·s

Installations/transmission : restructuration des fermes

Chaque année, 10 000 à 15 000 fermes disparaissent. Une partie d’entre elles pourrait pourtant être conservée pour autant que l’on résolve les inadéquations constatées entre les fermes à reprendre et les projets d’installation : avec des reprises sous forme de restructuration.  Les partenaires du projet ont travaillé à mieux comprendre les freins et leviers, expérimenté des formations et accompagnements afin de faciliter ces processus et de créer des ressources mobilisables par toutes et tous.

Découvrez en plus sur les enseignements, résultats et préconisations  

Restructurer pour mieux transmettre

 

Paysannes : faire soi-même pour ajuster son outil de travail

Outils souvent trop gros, trop lourds ou trop hauts : les équipements sur les fermes sont souvent non adaptés aux petites morphologies. En découle un impact sur la sécurité, le confort des paysannes mais aussi sur leur confiance en elles et leur légitimité à s’occuper des machines.

En travaillant sur le rapport des agricultrices aux machines et en intégrant la dimension du genre dans l’accompagnement, les partenaires du projet souhaitaient favoriser l’autonomie des paysannes et observer l’impact en matière d’innovation par les usages.

Interventions, études, formations…Retrouvez les résultats et enseignement du projet

 

Exposition itinérante pour diffuser d’autres manières d’innover en agriculture

Elle montre des pistes de réflexion et d’action des paysannes et paysans   : équipements agricoles, méthodes et outils… pour répondre à leurs propres besoins. Une exposition qui peut être mise à votre disposition gratuitement ! Plus de détail ici 

 

Articles similaires

Les groupes de femmes Civam, catalyseurs d’émancipation et de transition agroécologique

En 2019, une étude exploratoire réalisée au Civam 44 dans le cadre du projet Transaé a démontré que la participation d’agricultrices à un groupe de femmes a facilité la mise en place de changements en lien avec la transition agroécologique dans les exploitations. Ces résultats ont amené la question suivante : qu’en est-il des autres groupes de femmes Civam ?

Étude sur le rôle des groupes de femmes de Civam en non mixité choisie, par Flora Dupuy dans le cadre de son mémoire de fin d’études.

Genre
Femmes paysannes: Freins et leviers pour s’installer en agriculture.  

Depuis 20 ans, la proportion de femmes cheffes d’exploitation tourne autour de 25% et les femmes ne représentaient que 29% des nouvelles installées de moins de 40 ans en 2014… En 2019, seules 29,5% des exploitations comptaient au moins une femme à leur tête. Alors quels sont les freins à l’installation des femmes en agriculture paysanne ? Quels leviers mobiliser et quelles préconisations pour changer la donne, que ce soit au niveau individuel, niveau associatif et syndical ou au niveau institutionnel ?

Genre
Installation - Transmission
Propositions
Restructurer pour mieux transmettre

Chaque année, près de la moitié des terres libérées partent à l’agrandissement et 10 000 à 15 000 fermes disparaissent. Une partie d’entre elles pourrait pourtant être conservée pour autant que l’on résolve les inadéquations constatées entre les fermes à reprendre et les projets d’installation. Des agriculteurs et agricultrices ont trouvé des solutions, formalisées sous le concept de la transmission-restructuration par le collectif InPACT.

Installation - Transmission
Transmission et renouvellement des générations en agriculture : l’agriculture citoyenne interpelle les candidat·es aux élections régionales

Faire débattre de la transmission des fermes pendant les élections régionales, un pari tenu pour le pôle InPACT. Fortes de plus de quinze ans de travail collectif sur l’installation et la transmission dans les régions, les structures d’InPACT (Réseau Civam, Fadear, Terre de liens et InterAfocg) ont construit ensemble depuis 2020 un plaidoyer commun pour faire émerger la question de la transmission des fermes comme enjeu majeur des élections régionales.

Installation - Transmission
Propositions
Favoriser des installations nombreuses et durables

Face aux multiples enjeux que connaît le secteur agricole, les membres du Pôle InPACT plaident pour une transition agroécologique profonde et durable. Pour prendre ces enjeux à la racine, il ne suffit pas de renouveler les générations, il faut installer massivement des paysan·ne·s qui permettront une transition profonde de l’agriculture française vers des systèmes diversifiés, créateurs d’emplois et ancrés dans des bassins agricoles et alimentaires durables.

Installation - Transmission
Elections Régionales : les recommandations du Pôle InPACT pour la transmission et le renouvellement des générations en agriculture

Entre 2000 et 2017, plus d’un tiers des exploitations agricoles a disparu en France et la main-d’œuvre agricole permanente a diminué de 30 %. Pour les régions, l’enjeu du renouvellement et de l’augmentation des actifs n’est pas simplement agricole, il est aussi économique et social. Les conseils régionaux peuvent beaucoup pour l’installation et la transmission agricoles. Les structures du réseau agricole et citoyen InPACT, fortes de plus de quinze ans de travail sur ce sujet dans les régions, proposent leurs recommandations.

Installation - Transmission
Partenariats